Commerce extérieur

Les importations ont continué d'augmenter au deuxième trimestre avec + 4,6 % par rapport à 2017 (+ 2,3 % hors hydrocarbures). Les exportations se sont en revanche inscrites en baisse dans la région (- 2,8 %) alors qu'elles sont restées bien orientées au niveau national. Les ventes de produits pharmaceutiques et agroalimentaires ont accusé de fortes baisses ; celles de produits chimiques ont faiblement progressé. Les exportations à destination de l'Union européenne sont restées orientées à la hausse, selon un rythme toutefois ralenti. Le recul s'est confirmé vers l'Asie et accentué vers l'Amérique du Nord.

 

ÉCHANGES EXTÉRIEURS

Trajectoires divergentes pour les exportations et les importations.
Stables en début d'année, les exportations ont diminué de 2,8 % sur un an au deuxième trimestre. Les importations ont en revanche continué d'augmenter avec + 4,6 %, tirées par la forte hausse de la facture pétrolière. Mais les importations hors hydrocarbures progressent quand même de 2,3 %. Les achats de produits chimiques ont fortement accéléré (+ 11,3 %), particulièrement ceux de produits chimiques de base. Les importations de machines ont continué d'augmenter (+ 10,5 %), de même que celles de matériels de transport (+ 10,2 %) tirées notamment par les équipements automobiles. Le recul des produits agroalimentaires s'est en revanche accentué (- 8,1 %). Si les importations en provenance de l'Union européenne ont augmenté de 4,0 %, celles issues d'Asie se sont repliées (- 2,1 %).

 

EXPORTATIONS PAR PRODUIT

Les exportations moins dynamiques qu'en France.
Comme en début d'année, l'évolution des exportations a été moins favorable dans la région qu'au niveau national (respectivement - 2,8 % et + 2,2 % par rapport au deuxième trimestre 2017). Les reculs des produits pharmaceutiques (- 41,9 %) et des produits agroalimentaires (- 9,0 %) se sont encore accentués, dans un contexte national de stabilité. Les ventes de matériels de transport - malgré une baisse sensible des produits pour l'aéronautique - et de machines sont restées presque stables. Les produits chimiques, en forte hausse en début d'année, ont progressé de 1,8 %. Les exportations de produits métallurgiques (+ 4,3 %) ont davantage augmenté qu'en France (+ 1,9 %).

 

EXPORTATIONS PAR ZONE

Net recul des ventes vers l'ALENA.
Les exportations se sont révélées particulièrement dynamiques vers les pays de la Communauté des Etats Indépendants (+ 23,3 % contre + 8,8 % en France), en particulier la Russie. La hausse vers l'Union européenne a ralenti (+ 2,5 % après + 5,8 % en début d'année). L'Allemagne, l'Italie et l'Espagne ont affiché de légères hausses à l'inverse du Royaume-Uni (- 10,2 %). Le recul vers l'Asie s'est confirmé (- 4,4 %), avec notamment - 19 % vers le Japon et - 1,6 % vers la Chine-Hong-Kong. La baisse s'est nettement accentuée vers l'ALENA (- 9,1 % contre + 3,7 % en France). Les ventes à destination des Etats-Unis ont reculé de 12,6 %.

 

FORMALITÉS INTERNATIONALES

Les formalités internationales toujours en progression.
Après une hausse de 4,3 % sur un an en début d'année, le nombre de formalités internationales délivrées par les CCI d'Auvergne-Rhône-Alpes à leurs entreprises ressortissantes a augmenté de 4,8 % au deuxième trimestre. Le bimestre juillet-août a confirmé et même amplifié cette tendance, avec + 6,2 % par rapport à la même période de 2017.