Tertiaire

Au deuxième trimestre, le chiffre d'affaires des entreprises du commerce a continué d'augmenter selon un rythme régulier
(+ 5,5 % par rapport à 2017). La fréquentation des hôtels de la région a augmenté de 0,4 % sur un an, soit moins qu'en début d'année et qu'au niveau national. La saison touristique estivale (mois de juillet et août) s'est par contre révélée très satisfaisante, particulièrement pour les zones de montagne dont l'attractivité a été renforcée dans le contexte de la canicule. Le marché automobile est resté orienté à la hausse, aussi bien pour les voitures que pour les camions.

 

TRANSPORT INDUSTRIEL / LOGISTIQUE

La situation demeure favorable.
Après une forte croissance en 2017 (+ 8,4 % en t.km), l'ensemble du pavillon français connait un ralentissement. La tendance sur le premier trimestre est restée positive, le transport pour compte d'autrui enregistrant une croissance de 1,7 %. Les entreprises de transport routier de marchandises continuent d'avoir un jugement positif sur l'activité future. Les difficultés de recrutement sont le principal frein au développement de l'activité. Après une forte hausse en 2017, les investissements en poids lourds neufs reviennent sur une tendance plus contenue. Les coûts d'exploitation connaissent une inflation sur un an comprise, selon la spécialité, entre + 1,5 % et + 1,6 % hors gazole et entre + 4,2 % et + 5,3 % avec gazole.

 

HÔTELLERIE

Progression ralentie de la fréquentation hôtelière.
Après une hausse de 1,2 % en début d'année, le nombre de nuitées dans les hôtels régionaux s'est inscrit à + 0,4 % au deuxième trimestre (par rapport à la même période de l'année précédente). La progression a été plus forte au niveau national, avec des mois de mai et juin mieux orientés. Le taux d'occupation (56,1 %) a progressé de 0,7 point par rapport au deuxième trimestre 2017, avec des hausses particulièrement soutenues en Isère et Savoie. La part des nuitées étrangères est restée stable sur un an (24,1 %), de même que la durée moyenne de séjour (1,6 nuit).

N.B. : Les données de juin 2018 sont provisoires.

 

BILAN TOURISTIQUE

Une saison estivale remarquable.
La saison estivale a très bien commencé en Auvergne-Rhône-Alpes, alors qu'au niveau national le premier bilan s'avérait plutôt morose. Le mois d'août a amplement confirmé les tendances favorables de juillet. Les trois quarts des professionnels du tourisme jugent la fréquentation touristique estivale bonne voire très bonne (76 % en moyenne et au-delà de 80 % dans l'Ain, la Haute-Savoie, le Cantal et l'Isère). La canicule a renforcé la fréquentation des destinations d'altitude, la satisfaction des professionnels de la montagne s'établissant à 84 %. L'augmentation de la part des clientèles étrangères et l'allongement de la durée moyenne de séjour sont également à noter.
Enquête réalisée par Novamétrie pour le compte d'Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme auprès de 600 professionnels du tourisme, par téléphone du 20 au 23 août 2018, selon la méthode des quotas.
Consultez l’intégralité de la publication.

 

CHIFFRE D'AFFAIRES DES ENTREPRISES DU COMMERCE

Le chiffre d'affaires poursuit sa progression.
Le chiffre d'affaires réalisé par les entreprises du commerce (tous circuits de distribution confondus, du commerce de détail, du commerce automobile, du commerce de gros) a augmenté de 5,5 % sur un an au deuxième trimestre, soit un rythme similaire à celui des trimestres précédents. La progression est restée un peu plus marquée dans l'ensemble du pays (+ 6,8 %).

N.B. : Les valeurs des chiffres d'affaires présentées correspondent aux chiffres d'affaires des entreprises dont le siège social est en Auvergne-Rhône-Alpes.

 

MARCHÉ DE L'AUTOMOBILE

Le dynamisme du marché automobile ne se dément pas.
Les immatriculations de voitures neuves ont de nouveau fortement augmenté au deuxième trimestre (+ 7,2 % par rapport à 2017, soit un rythme similaire à celui enregistré en début d'année). La progression observée au niveau national a été presque aussi marquée (+ 6,5 %). Les immatriculations de camions neufs (poids lourds et véhicules utilitaires légers) ont également continué d'augmenter avec + 4,8 % sur un an (+ 3,8 % en France). Les immatriculations sont restées orientées en hausse sensible en juillet et août, tant pour les voitures que pour les camions. La forte progression en août doit être appréciée en tenant compte des nombreuses promotions liées au durcissement par l'Union européenne des tests d'homologation des véhicules neufs.