Tertiaire

Le chiffre d'affaires des entreprises du commerce a augmenté de 5,7 % sur un an en début d'année, évolution similaire à celle des trimestres précédents. L'activité du transport-logistique a progressé mais des inquiétudes pèsent sur le secteur, parmi lesquelles la hausse du prix du carburant. La fréquentation dans les hôtels régionaux a poursuivi sa hausse, selon un rythme toutefois un peu ralenti. Le bilan de la saison de ski est positif, en particulier pour les petits domaines. Les immatriculations de véhicules neufs (voitures et camions) ont continué d'augmenter plus fortement qu'au niveau national.

 

TRANSPORT INDUSTRIEL / LOGISTIQUE

Premier trimestre à la hausse malgré un démarrage d'année timide.
Les volumes ont progressé de 4,8 % en transport domestique, 6,2 % à l'international et 5,1 % en logistique. La pénurie de moyens humains s'accentue malgré les efforts déployés par les entreprises pour attirer et fidéliser les personnels. Les coûts d'exploitation subissent une dérive due principalement aux revalorisations salariales. Malgré le mécanisme de répercussion de la fluctuation du prix de carburant à la marchandise, l'accélération de la hausse du prix du gazole reste inquiétante. A l'heure des discussions du Paquet mobilité au sein de l'UE, des inquiétudes pèsent sur le secteur, comme le projet de « taxe temporelle » et la concurrence des pays de l'Est.

 

HÔTELLERIE

La fréquentation hôtelière poursuit sa hausse.
Au premier trimestre, le nombre de nuitées dans les hôtels régionaux a augmenté de 1,2 % sur un an, après + 2,4 % en fin d'année 2017. Si janvier et février se sont inscrits en retrait, une progression de plus de 10 % a été enregistrée en mars, à la faveur de vacances scolaires plus tardives que l'année précédente. Le taux d'occupation a atteint 58,1 % sur l'ensemble du trimestre, soit une hausse de 1,7 point par rapport à 2017. La durée moyenne de séjour (2,1 nuits) ainsi que la part des nuitées étrangères (31,1 %) ont également progressé.

N.B. : Les données de mars 2018 sont provisoires.

 

FRÉQUENTATION DES STATIONS DE SKI

Une bonne saison, sans exubérance.
Rançon des cumuls d'enneigement très élevés cette saison, le mauvais temps a limité la fréquentation des domaines skiables. En cumul avant les vacances de printemps (début avril), celle-ci s'est globalement établie un peu au-dessus de la moyenne des quatre saisons précédentes (+ 2 % au niveau national). Les plus petits domaines, qui avaient souffert du faible enneigement lors des hivers passés, ont tiré leur épingle du jeu. Le massif central et le massif jurassien ont affiché des progressions à deux chiffres. La fréquentation a augmenté de 3 % en Haute-Savoie et de 1 % en Savoie. Elle s'est légèrement tassée en Isère-Drôme (- 1 %).

 

CHIFFRE D'AFFAIRES DES ENTREPRISES DU COMMERCE

La hausse régulière se poursuit.
Au premier trimestre, le chiffre d'affaires réalisé par les entreprises du commerce (tous circuits de distribution confondus, du commerce de détail, du commerce automobile, du commerce de gros) a augmenté de 5,7 % par rapport à la même période de 2017. Le rythme de hausse est ainsi demeuré inchangé par rapport aux trimestres précédents. La croissance a été un peu plus soutenue au niveau national (+ 8,3 %).

N.B. : Les valeurs des chiffres d'affaires présentées correspondent aux chiffres d'affaires des entreprises dont le siège social est en Auvergne-Rhône-Alpes.

 

MARCHÉ DE L'AUTOMOBILE

Les immatriculations de véhicules neufs toujours en hausse.
Au premier trimestre, les immatriculations de voitures neuves ont de nouveau affiché une progression soutenue, avec + 6,2 % par rapport à la même période de l'année précédente. Si le rythme de croissance a un peu ralenti par rapport à la fin 2017, il est demeuré plus élevé qu'au niveau national (+ 2,9 %). Les immatriculations de camions neufs (poids lourds et véhicules utilitaires légers) ont également poursuivi leur progression : + 3,7 % sur un an (contre + 9,9 % en fin 2017 et + 6,4 % dans l'ensemble du pays). Les tendances à la hausse sur un an se sont confirmées en avril et mai, bien que plus modérément pour les camions neufs.